1.

Tu ne sais pas encore tout faire

Petit frère

 

Tu veux grimper tout en haut des arbres

Tu veux partir très très loin en barque

C’est bien l’ambition

Tu veux planer comme un goéland

Te bagarrer contre les méchants

Mais fais attention

 La nature ne laisse pas d'option

Tu n'es qu'un pion

 

Autant vouloir

Consoler un saule pleureur 

Faire pleurer une mouette rieuse

Attacher une scie sauteuse

Bâillonner un maître-chanteur

Consoler un saule pleureur

Notes

« Qu’est-ce qu’une grande vie, sinon une pensée de la jeunesse exécutée par l’âge mûr ? »

Alfred de Vigny, Cinq-Mars ou Une conjuration sous Louis XIII, 1827

 

« J'aime celui qui rêve l'impossible. »

Goethe, Faust II – Le bas Pénéios, 1832

 

« Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer, même trop, même mal
Tenter, sans force et sans armure
D'atteindre l'inaccessible étoile »

Jacques Brel, La quête – L’Homme de la Mancha, 1968

(version originale The impossible Dream créée à Broadway en 1965)

2.

A l’impossible nul n’est tenu

Comprends-tu

Tu veux courir plus vite que Papa

Ou pédaler jusqu’à chez Luna

Sauras-tu t’y prendre

Tu veux sortir avec des plus âgés

Jouer avant-centre au PSG

Tu devras attendre

 Tu as tant de choses à apprendre

Tu es bien tendre

 

Autant vouloir

Consoler un saule pleureur 

Faire pleurer une mouette rieuse

Attacher une scie sauteuse

Bâillonner un maître-chanteur

3.

Poursuis tes rêves au maximum

P'tit bonhomme

 

Pour qu’ils deviennent une réalité

Tu sais il faut d’abord les rêver

Tu te cogneras

Contre la vitre de l’existence

Tes erreurs s’appelleront expérience

Tu progresseras  

Saisis ta jeunesse à pleins bras

Et tu pourras

 

Et tu sauras

Consoler un saule pleureur 

Faire pleurer une mouette rieuse

Attacher une scie sauteuse

Bâillonner un maître-chanteur