Enfin la vieille est morte

Refrain

Enfin la vieille est morte

Ça fait trois bonnes nouvelles / vu son âge

Plus d’souffrance / plus d’visites / l’héritage

Que Dieu lui ouvre sa porte
(dernier refrain x 2 : Que le diable vous emporte)

1.

Ça dégénère

Chez le notaire

 

Priorité

C’est moi l’aîné

T’es qu’un d’mi-frère

Un deuxième lit

Le gros mat’las

Il est pour moi

 

À moi la maison

A moi le pognon

J’te laisse les fausses fleurs

Le couteau à beurre

Les p’tit’ cuillères 

Et même la chatière

2.

Allons messieurs

Un peu d’respect

 

T’es qu’un faux frère

Proche de ton père

Jamais d’notr’ mère

T’as coûté cher

Études sans fin

Sorties sans frein

 

A moi la maison

A moi le pognon

Je prends tout’ les fleurs

Les objets d’valeur

Tableaux et bijoux

C’était moi l’chouchou

3.

Le notaire prend

Le testament

 

«  Mes pauv’s enfants

Je lègue mes biens

A ma p’tite chatte

Magnificat

Ma tendre fille

La seule gentille »

 

A elle la maison

A moi tous les fonds

Succession oblige

En vue des litiges

Parfois pour hériter

Il faut le mériter

Notes

Drôle de société ou l'argent hérité est plus valorisé que l'argent gagné, où des héritiers se disputent

des cadeaux venus du ciel.

 

« On appelle dépouille le corps d'un défunt auquel ses héritiers ont tout pris. »
Philippe Bouvard,
Mes dernières pensées sont pour vous, 2017

Devenez SingSonger
Recevez chaque vendredi une nouvelle chanson dans votre boîte mail