Étoile filante

Composée et interprétée par Augus

Le café affichait complet

Samedi soir de mai

Les amis braillaient

Des musiques barbares (x 2)

 

Une silhouette apparaît

Grande et mince toute en beauté

Robe noire parfum discret

Féminité même (x 2)

 

Hypnotisé par l’inconnue

Je ne buvais plus

N’entendais plus

J’étais fasciné (x 2)

 

Elle défait sa chevelure

Elle sent les cœurs qui murmurent

Elle n’en joue pas elle est nature

Élégance et charme (x 2) 

 

Je nous rêvais tout près des dieux

Tous deux bienheureux

Les yeux dans les cieux

C’était merveilleux

Le bonheur céleste (x 2)

 

Mais elle s’éclipse dans la nuit

Comme si soudain elle m'avait fui

Je guette tous les soirs depuis

Mon étoile filante (x 2)

Note

« Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,

Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais ! »

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal – A une passante, 1857