La sirène de Lancieux

Composée et interprétée par Antoine Bertrand

Il est fou amoureux 

Il l’attend à Lancieux

Sur la plage de Saint-Cieux

Le soleil est radieux

Ils ont dansé hier

Une nuit tout entière

C'était à la Chaumière

La lune était solaire

 

Il ne tient pas en place

Nage et renage mille brasses

Imagine qu’il l’embrasse

Que doucement ils s’enlacent

 

Où est-elle

Que fait-elle

Ma lancieutine

Sirène divine

 

Il abandonne la plage

Jette ses coquillages

Cadeau pourtant bien sage

Son grand cœur fait naufrage

Soudain un SMS

Empêchement express

Pardon plein de tendresse

A demain ta princesse

 

Oui demain elle viendra

Demain elle sera là

Ma tendre lancieutine

Ma sirène divine

Où est-elle

Que fait-elle

Ma lancieutine

Sirène divine (x 2)

Il rêve de l’emmener

L’île des Ebihens tout près

Et prendre un p'tit rosé

Aux Deux sardines café

Treize heures c’est fini

Pourtant elle lui a dit

A midi c'est promis

Aurait-il mal compris 

Déjà la mer se ride

Toute la plage se vide

Il se sent trop stupide

J’aimais une sylphide

 

Où est-elle

Que fait-elle

Ma lancieutine

Sirène divine

 

Notes

Lancieux est une station balnéaire possédant 8 plages près de Saint-Briac et de Dinard.
Son nom (Lansiocus) est mentionné pour la première fois en 1092 lors d'une donation à l'abbaye de Saint-Jacut.
Au pied du vieux clocher bâti en 1740, une sirène taillée dans une pierre armoriée a été reprise dans le blasonnement de la commune.

Mon entourage m’a interdit le vers : « Le bulot c’est la santé ». Ah le sort des poètes censurés !