Crois-y j'te kiffe coco

Toujours été nul(le) en rédaction

Pas d’émotion

Pas d’conviction

Mes profs disaient qu’ça sentait l’moisi

Pas d’poésie

Pas d’fantaisie

Pourtant j't'kiffe coco 

Mes textes ampoulés n’éblouissent personne

J’dois en faire une tonne

Pour quelques mots qui sonnent

Ecrire trois fois je t’aime

Ça fait pas un poème

Je voudrais t’chanter

Que j'te kiffe trop coco

Mais j’sais pas le dire

Même avec un dico

Alors niveau d’mon vocabulaire

Putain j’galère

C’est la misère

Brassens savait écrire l’paradis

Des fois tu t’dis

C’est beau l’génie

Pourtant j’te kiffe coco 

Comment veux-tu coco que j’trouve des rimes

Quand frère est féminine

Quand sœur est masculine

Moi j’aime les calembours

Style bonjouir mon amour 

Je voudrais t’chanter

Que j'te kiffe trop coco

Mais j’sais pas le dire

Même avec un dico

En plus j’y connais rien en musique

Question technique

C’est pathétique

Mes blocs phonétiques sont soviétiques

Aucune métrique

Aucune rythmique

Pourtant j’te kiffe coco

Je compte mes pieds avec mes doigts tout l’temps

J’élide à tout bout d’champ

Je hiatus comme un hi-han

Toujours à contretemps

Mon souffle c’est que du vent

Je voudrais t’chanter

Que j'te kiffe trop coco

Mais j’sais pas le dire

Comment j'peux faire coco

Notes
 

« La réussite est moins affaire de pensée que de rencontre de mots.

Signes errants dans l’air, parfois les mots, appelés, daignent descendre, s’assemblent, se fixent…

Ainsi semble se former le petit miracle que je nomme l’œuf d’or, la bulle, la fleur :

une phrase digne de ce qu’elle a voulu décrire. »

Colette, Mélanges, 1920

 

« Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde. »

Ludwig Wittgenstein, Tractatus logico-philosophicus, 1921

 

« La forme, c’est le fond qui remonte à la surface. »

Victor Hugo, Proses philosophiques - Utilité du Beau, 1901-1937

 

« Avoir du souffle, c’est créer non pas du vent mais de la vie. »

Claude Lemesle, L’art d’écrire une chanson, 2009