Quand je parle personne n'écoute

1.

Les oiseaux dans la charmille

M’ont enchantée jeune fille

La scène me fascine

Je me rêvais ballerine

Ma voix charme Bastille

Mon jeu séduit et brille

 

Quand je parle / personne n'écoute

Alors je chante / lalala……………

Quand je parle / personne n'écoute

Alors je joue / ououou………….

 

Quel bonheur j’existe

Devenue artiste

Voltige des solos

Vertige des bravos

Reine de la nuit

Je chante donc je suis

 

Quand je parle / personne n'écoute

Alors je chante / lalala……………

Quand je parle / personne n'écoute

Alors je joue / ououou………….

Notes

Pour (re)découvrir le personnage d’Olympia, poupée mécanique dans l’opéra Les contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach (1881), écoutez sa chanson Les oiseaux dans la charmille sur https://www.youtube.com/watch?v=ARu-qHjG-vk

 

Écoutez aussi le billet de François Morel en duo avec Natalie Dessay sur France Inter en 2013 :

https://www.youtube.com/watch?v=Yax8nGQQNDI

 

« En octobre 2013, Natalie Dessay annonce que son rôle dans Manon de Massenet au Capitole de Toulouse serait son dernier en tant que cantatrice, et "son envie de continuer la scène autrement" par le théâtre ou la chanson. »

« Natalie Dessay, le chant du départ », Le Figaro, 4 octobre 2013

2.

Plus de vingt ans d'art lyrique

J’ai soif d'autres musiques

Adieu la cantatrice

Me voici actrice

J'aime les grands frissons

Au théâtre en chansons

 

Quand je chante / tout l’monde écoute

Ma nouvelle voix / aaa………….

Quand je joue / tout l’monde écoute

Mes nouveaux choix/ aaa……………

 

Me réinventer

Vive la variété

J’étais Olympia

Je vise l’Olympia

Je suis comédienne

Je mourrai heureuse sur scène

 

Quand je chante / tout l’monde écoute

Ma nouvelle voix / aaa………….

Quand je joue / tout l’monde écoute

Mes nouveaux choix / aaa……………

Dédié à Natalie Dessay, cantatrice française, interviewée dans Le Journal du Dimanche du 18 octobre 2020 :

« J’ai demandé à Maxime Le Forestier de m’écrire une chanson qui s’appellerait "Quand je parle, personne ne m’écoute…" »

J’ose de mon côté…